Test de Wiko route : un haut de gamme prometteur

Wiko a bénéficié de la croissance des offres non contraignantes pour attaquer le marché par le bas avec une offre particulièrement attractive sur le plan tarifaire . Il cherche maintenant à oublier l’image de fabricant à faible coût qui a collé avec lui distingue par d’autres qualités . Promettant configuration , un design réussi , il a commencé une fin haut de gamme de l’année dernière .

Il continue sur sa lancée avec la route mais oublie presque son premier long métrage : le prix . En effet , à 349 € , le smartphone est placé bien au-dessus des autres modèles de la marque . Heureusement , la fiche de données reflète un écart similaire . Voici un rappel :

Sur le papier, que l’absence de la 4G et NFC semble faire défaut dans la route . Ce qui est déjà mis hors de nombreux acheteurs qui Wiko tente d’amadouer avec une débauche de chiffres impressionnants : 8 cœurs , 2 GHz , 16/8 mégapixels … commercialisation simple ou réelles avancées technologiques arguments ?

Nous parlons beaucoup sur les caractéristiques techniques de Wiko route , sa conception est également en valeur un regard . Le fabricant a attiré l’attention . Maintenant sur ​​les utilisateurs de prendre grand soin comme un livre cas de protection ultra-mince ( mais aussi fragile et instable , paradoxalement ) avec le smartphone . Pourquoi tant de bruit ?

Pour Wiko a opté pour des matériaux de qualité pour couvrir l’arrière et tranché son smartphone : verre trempé dans le premier cas , l’aluminium dans le second. En outre , ces éléments sont parfaitement intégrés . Ou hurler ou tout simplement gâcher la poignée de jeux . Notez également que plusieurs couleurs ont été prévues pour répondre aux goûts de chacun : Noir, blanc, bleu électrique , Clémentine , pourpres .

D’un point de vue purement pratique, cependant, la conception de la route est loin d’être parfait . Tout d’abord , il est assez grand , la faute, en partie , à des touches de navigation sensibles sous l’écran imposant déjà 5 pouces . Les boutons d’alimentation et de contrôle du volume sont trop proches et difficiles à distinguer le contact sur ​​le bord droit . Dernier défaut , la caméra en saillie à l’arrière brise la fine ligne de smartphone.

Si conserver des boutons sensitifs pour naviguer la version Android 4.2.2 Jelly Bean ici ajoute inévitablement à la dimension de l’interface de smartphone, il bénéficie du contenu . Ils sont affichés sur la totalité de l’écran et il est un vrai régal . La diagonale de 5 pouces pour une résolution Full HD 1080p , il donne un affichage amende importante ( 441 pixels par pouce ) . Il est lumineux et offre des angles de vision larges avec respect. Toutefois, la pêche dans l’ombre , qui manquent de profondeur . Blanc , il tire plutôt gris . Cependant , l’écran est de bonne qualité . Notez que le traitement bénéficie Gorilla Glass 2 pour la protection .

Rien de spécial à signaler dans l’interface utilisateur . Comme toujours , Wiko n’a pas changé et simplement pré- installer des applications . Il comprend dédié à la prise de notes et de faire des listes de choses à faire , ou un virus , applications TrustGo . Widgets secondaires , il est aussi le classique , que ce soit pour la maison ou le verrouillage de l’écran . Répond à tous le doigt et l’œil , et c’est bien le plus important .

Le fabricant est encore permis quelques bizarreries ergonomiques intégrant gestes . Le capteur de proximité est largement mise à profit ici depuis peut être utilisé pour déverrouiller / verrouiller l’appareil ou de naviguer dans la galerie par brossage à la main . Étrangement , cela fonctionne très bien dans ce dernier cas , pas du tout dans les deux premiers . Il est également possible de prendre l’approche du smartphone à votre oreille. Pratique , mais vu .

La configuration du plan média Wiko route lui permet de s’en tirer avec les honneurs . Rappelons que comprend un processeur de MediaTek MT6592 se compose de 8 core Cortex – A7 cadencé à 2 GHz , un GPU Mali -450 MP et 2 Go de RAM . AnTuTu classe les modèles haut de gamme en début d’année dernière ( Snapdragon 600 ) et attribue un score autour de 27 000 points. Cependant , le GPU est un peu en retard , comme le confirme également 3DMark où il a obtenu un score de un peu plus de 7000 points avec la tempête de verglas illimité . En comparaison, le Sony Xperia Z obtient plus de 9000 points avec son Snapdragon S4 Pro génération précédente .

Dans la pratique , cela se traduit par un lecteur vidéo capable de décoder la plupart des formats allant jusqu’à 1080p Full HD . Trop facile !

Author: Daniel

Partager cet article sur