Le propriétaire du groupe indien investit dans Tata Xiaomi

Xiaomi Est autant une entreprise investit une cible pour les investisseurs. L’étoile montante de la Chine est connue pour avoir placé l’argent dans Ninebot, une société de robotique locale Misfit Wearables et iHealth, deux sociétés dédiées aux objets connectés liés à la santé, ou Weshouse, le parent de l’éditeur Kingsoft (qui développe la suite bureautique éponyme). Elle est également connue pour avoir accueilli le capital fonds de capital risque (dont Qualcomm Ventures). Le montant total des fonds dépasse 1,4 milliards, reçue le 5 tours. Le dernier, se élevant à 1,1 milliards, la société aurait évalué environ 45 milliards. Est l’une des plus grandes capitalisations non cotées. Même dans sa manière de battre des records, Xiaomi Apple…

Car comme cet investissement est autant symbolique que stratégique. Pour les deux parties. Premièrement, Ratan Tata, Xiaomi soutenu par un sponsor est offert de doubler son arrivée sur le marché indien. Après un début difficile, y compris une affaire judiciaire qui a officiellement Xiaomi est une victime de la piraterie et la copie, améliorer son image dans Inde est important. Le lancement récent de New Delhi Mi 4i Hugo Barra par était un symbole fort. Ce partenariat avec Tata (qui arrive trop beau pour être une coïncidence, bien sûr) est un autre.

Stratégiquement, Ratan Tata est un atout. Il dispose de plusieurs investissements dans des entreprises qui ont un fort intérêt pour la signature d’un partenariat avec Xiaomi: marchands Snapdeal moyens de paiement électroniques et mobiles Paytm. Sans parler de l’ensemble du conglomérat Tata. Imaginez un système de Android Auto Xiaomi développé par tous Tata Mobiles… Enfin, Ratan Tata est un investisseur qui aime aider ses avoirs à fleurir. Il Lei Jun Li naturellement aider Bin Hugo Barra et obtenir l’aise dans Inde.

Si Xiaomi bénéficient clairement de cette association, l’inverse est également vrai. Ratan Tata Est offert ici sa première participation dans le capital d’un fabricant de smartphone. Un acte fort, autant que son choix est une société qui ne est pas indien. Il pourrait très bien choisir Lava, Eton, Intex Xolo. ou Ce est le côté symbolique. Pour le côté stratégique, il ne ont toujours qu’une fois imaginé les liens entre les différents intérêts de comprendre comment la montée d’une Xiaomi Inde (considéré marché aussi important que le troisième terme) pourrait être rentable pour l’homme d’affaires. La question est de savoir comment cela va se produire.

Author: Daniel

Partager cet article sur