Essai Galaxy Ace Samsung 4 : 4G un petit smartphone qui brille surtout par son écran

Smartphones 4G moins de € 200 ont multiplié ces derniers mois. Spécialité des fabricants chinois, le segment attire aussi de grands groupes internationaux comme Samsung que nous trouvons avec de nombreux modèles de 2014. Le Galaxy Ace quatre parmi les plus économiques de la bande, mais il parvient à se démarquer des autres marques de modèles? Réponse à la fin de ce test.

La gamme de Ace est une des plus anciennes encore Samsung catalogue de recevoir de nouveaux modèles réguliers. Le premier a été publié en 2011. Depuis lors, une nouvelle arrive chaque année, avec de nombreuses variantes. Signe que les ventes se portent bien et que le Coréen en mesure de satisfaire les attentes sur le segment d’extrémité d’entrée malgré le nombre croissant de solutions de rechange. Et ce est maintenant au tour de Galaxy Ace 4 à prouver.

Lancé à la fin de l’année prix de détail 2014 de 179 €, il est maintenant possible de trouver le dernier de la Ace environ € 160 pour la plupart des détaillants. Un taux qui en fait l’un des smartphones les plus abordables dans 4G Samsung, mais met également en face de nombreux modèles d’autres marques chinoises, pour beaucoup, mais pas tous. Il ya aussi notamment Xperia E3 de _21_ première vue, le Galaxy Ace 4 ne se distingue pas vraiment. Pas de couleurs flashy, comme trouvent dans Microsoft, Sony Wiko. ou Samsung fait en blanc ou noir classique. Nous trouvons aussi la bordure habitude d’argent qui borde l’avant avec des rappels aux niveaux des enceintes, alignée avec une webcam, et le bouton mécanique entouré de deux touches sensibles. Au milieu, l’écran occupe clairement la plupart de l’espace. A noté en passant sans sonde / proximité lumière pour le réglage automatique de la luminosité.

En tournant le smartphone, vous remarquerez que la frontière d’argent, en plus de couvrir quelques tranches de cours, entoure également le microphone bas (mais et non au port microUSB sur la gauche) et cric. Bien que la chambre est en plastique, il est toujours bon de savoir que même lorsque vous retirez le couvercle de la batterie ou les fentes MicroSim et microSD, rien ne doit se déplacer autour de la sortie, généralement assez fragile. En outre, les boutons ne bougent pas, ils sont intégrés entre le châssis et le capot, droit à l’alimentation et à gauche pour le volume.

Elle doit retourner entièrement le smartphone pour trouver la seule originalité réelle du smartphone. Une bande ondulée à travers le capot dans sa longueur. Signature Samsung est pris dans, comme l’appareil photo, flash et haut-parleur ainsi séparés autour de lui. L’intention était louable, mais le résultat ne est pas vraiment convaincant. Ces lignes soulevées ne apportent pas grand chose à la manipulation et de donner le smartphone ressemble un jouet pour les enfants, la voiture de course miniature. Le seul véritable avantage est que vous ne aurez pas les empreintes digitales sur cette partie, mais il y aura toujours être le prochain.

Toutefois, cela ne change rien au fait que le smartphone est facile à utiliser. Son format est idéal. Il ne est ni trop lourd, ni trop léger. Nous avons trouvé un peu de jeu dans le bouton mécanique sous l’écran, mais ce est le seul véritable reproche que nous formulons pour la construction semble assez solide malgré l’utilisation exclusive de plastique et un couvercle peut être trop facile à enlever. Attention aux chutes de toute façon, donc.

Si nous étions à désigner le plus grand atout de Galaxy Ace 4, il serait probablement l’écran. Avec une diagonale de 4,3 »pour une définition de 800 480 x pixels, ce est peut-être pas la plus belle (loin là, même) mais la technologie Super AMOLED de Samsung apporter un tel confort avec ses couleurs vives, bonne luminosité et angles de vision très large, il est presque assez pour compenser. Sur le navigateur, il faut juste impressionner même si nous regrettons la taille parfois gênant pour la saisie de texte.

On retrouve donc un Android lumineux. La version installée est ici 4.4.4 KitKat, TouchWiz. bien sûr accompagné par le mal-aimé La superposition Samsung encore a quelques points forts. L’interface est plus convivial que Google avec des touches de couleur ajoutée partout (même si à aimer le bleu). Le centre de notification est mieux organisé avec des réglages rapides jamais à portée de main. Multitâche gestionnaire est plus lisible. Sans oublier quelques caractéristiques inhabituelles comme Ultra mode économie d’énergie.

L’apparition d’applications de systèmes de messagerie, (appel, répertoire, galerie, etc.) est également modifié, mais pas les fondements de Android. Le bureau est préservée, avec ses multiples panneaux, des widgets et des raccourcis, comme le menu principal qui comprend toutes les applications installées et les boutons de navigation sont de nature réglementaire. Nous trouvons aussi suite logicielle Google et, étonnamment, très peu de demandes supplémentaires.

Le smartphone est livré avec GALAXY Apps boutique et Dropbox. Samsung préfère sans doute allégé son pardessus donné le manque de disposition Go, (8 dont 3 mémoire occupée par le système) et il ne est pas pire. En fait, nous ne gardons que le meilleur, presque depuis, malgré cela, la réactivité ne est pas toujours appréciée.

Il arrive encore que le système ralentit et nous nous demandons pourquoi, puisque nous avons déjà vu Android se tourner sur des configurations équivalentes, même légers. Cela ne arrive pas souvent, heureusement, et nous avons trouvé rapidement nos marques que nous avons déjà eu l’occasion de tester certains smartphones Snapdragon 410, quel autre Galaxy mais le Ascend G620S Huawei de 2 et Pop OneTouch. Alcatel Pour rappel, le chipset est constitué d’un quad -core Cortex-A53 CPU 1,2 GHz et fonctionnant à une GPU Adreno 306. Il est, comme d’habitude, servi avec un des Go RAM.

Pas surprises sur repères, avec un score légèrement supérieur 21 000 AnTuTu points et moins de 3 000 Ice Storm points de test de Extreme 3DMark. Nous Basemark OS II également commencé à se former. Ces scores se traduisent notamment par la performance convenable dans. Morte Trigger 2, FPS 3D plutôt nerveux, fonctionne relativement bien avec les graphiques au niveau intermédiaire, malgré les ralentissements habituels dans le jeu au début. Nous avons également pu Angry Birds Go jeu! sans souci. Ainsi, vous pouvez avoir du plaisir, mais l’espoir d’obtenir des graphiques avec une grande finesse.

En tout cas, si la limitation ne était pas du chipset, il se agit de l’écran, malgré la qualité de l’affichage, a une définition faible. Ce est également le problème de lecture vidéo. Le CPU parvient à décoder HD fichiers 1080p mais cela ne intéressait pas ici. Laissez-nous plutôt que le joueur natif prend en charge les codecs les plus courants et gère l’affichage des sous-titres. Une surprise, alors. Noter en passant que le haut-parleur ne est pas très puissant mais il est au moins possible de pousser jusqu’à la fin sans entendre trop de bruit.

La caméra reste à découvrir et nous devons admettre que nous ne nous attendions beaucoup du capteur 5 mégapixels Galaxy Ace 4. impression a été confirmée à l’ouverture de l’application dédiée, où l’on trouve certains modes automatiques joliment présentés dans un carrousel et … pas beaucoup plus. Deux-trois raccourcis dans le viseur. Un menu pas très accueillant pour les quelques commandes manuelles. En fait, ce est seulement la (entre 100 400 ISO). et la sensibilité Le développement est aussi très lent, aussi longtemps que vous ne avez pas déclenché dans la fraction de seconde après, l’opération va commencer avant la sortie. Vous pouvez déjà oublier les photos à la volée.

Pourtant, la sortie, Galaxy Ace 4 nous ont eu quelques bonnes surprises. La triste un bon éclairage naturel pour elle. Les coups de feu sont alors très bien, avec un bon niveau de détail et homogène, à faible bruit et la couleur plutôt réaliste. L’exposition automatique est rarement parfaite mais jamais catastrophique. Cependant, dès que la luminosité baisse un peu, le capteur voit presque rien comme si ce était nuit noire.

Après quelques jours avec Galaxy Ace 4, nous devons admettre que je étais agréablement surpris sur certains points. Le premier était l’affichage. Malgré la définition plutôt faible, Super AMOLED technologie offre un confort inégalé dans cette gamme de prix. La seconde était OS. TouchWiz a été réduite juste que finalement le meilleur, à savoir une interface colorée et fait assez sympathique. Finissons avec une photo même si le capteur embarqué est aussi capable du pire.

Nous ne avons pas inclus Snapdragon 410 à la liste des surprises pour deux raisons. La première est que nous savions déjà. Et très bien, ce qui nous amène à la deuxième raison. Se il est en mesure de corriger les performances, il est déjà à bord de nombreux smartphones dont beaucoup sont plus abordables. Pour un prix compris entre 160 €, 180 et ce est donc le minimum attendu.

En d’autres termes, Galaxy Ace 4 ne est pas un excellent rapport qualité / prix. L’écran peut justifier la conception supplémentaire (comme dans le cas de Xperia E3 Sony de) mais, si ce ne est pas une priorité, alors regardez ailleurs: l’Pop deux Alcatel OneTouch, Ascend G620S Huawei ou la nouvelle E Moto 4G de Motorola pour ne citer que quelques-uns.

Author: Daniel

Partager cet article sur